« Parfois, dans la recherche, il faut avoir l’esprit de contradiction pour prouver qu’il y a de l’intérêt là où beaucoup ne le voient pas. C’est ce qui me passionne le plus ! »

Les chercheurs

Gwénaëlle MAIROT

Université de Bourgogne
Histoire et Lettres

L'ornement au Moyen Age : utile ou futile

Gwénaëlle MAIROT est jeune chercheuse en histoire de l’art au laboratoire ArTeHiS* de l’Université de Bourgogne.

* Archéologie, Terre, Histoire et Sociétés

Elle s’intéresse aux ornements de l’Église durant le Moyen Âge. À cette époque, les ornements désignaient les objets, images et vêtements qui étaient nécessaires au bon fonctionnement des églises. Aujourd’hui, beaucoup d’historiens de l’art pensent que l’ornement n’a pas une grande utilité. Mais, qu’en était-il au Moyen Âge ? L’ornement servait-il simplement à faire beau ou avait-il d’autres fonctions ? 

Le Moyen Âge est une période historique s’étendant du Ve au XVe siècle en Europe. La religion chrétienne était très importante dans cette société. À cette époque, les objets qui se trouvaient dans les églises étaient considérés comme des ornements, tout comme les images ou les vêtements utilisés durant les cérémonies religieuses. 

Aujourd’hui, la définition de l’ornement a changé : on associe davantage l’ornement aux éléments servant à embellir une composition artistique, comme par exemple des motifs décoratifs gravés sur des édifices. Gwénaëlle a choisi d’étudier les ornements sur deux objets religieux, symboles de la religion chrétienne : la croix et le crucifix. Durant le Moyen Âge, les croix et les crucifix pouvaient être faits en pierre, en métal ou en bois. Selon les matériaux, les ornements étaient différents : gravés, incrustés de pierres précieuses, peints... Mais à quoi servaient tous ces ornements différents ? Servaient- ils seulement à embellir les croix et crucifix ou avaient-ils une autre utilité ?

C’est ce que Gwénaëlle tente de découvrir. 

Pour répondre à ces questions, Gwénaëlle a besoin d’étudier de nombreux textes (écrits en latin) et beaucoup d’images de croix et de crucifix du Moyen Âge, qu’elle trouve sur internet. Une fois collectés, Gwénaëlle doit décrire, classer et analyser l’ensemble de ces documents pour essayer de comprendre à quoi servaient les ornements. Elle espère ainsi changer la manière dont les historiens de l’art du Moyen Âge perçoivent l’ornement. Son travail permettra d’actualiser les connaissances que nous avons sur l’ornement au Moyen Âge. 

Objectifs
  • Changer la façon dont les chercheurs en histoire de l’art perçoivent l’ornement
  • Comprendre les fonctions de l’ornement et son importance dans l’art au Moyen Âge 
  • Expliquer en quoi l’ornement peut être le symbole du fondement de la société du Moyen Âge