Accueil

 .   Actualités
L'Experimentarium participe à la Fête de l'Europe organisée par la représentation de la commission européenne à Marseille
13 mai 2017
Parc urbain sportif
La Ciotat
Domaine de la tour
Le deuxième festival du Réseau des Experimentarium aura lieu à Arles...
19 mai 2017 - 20 mai 2017
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Arles
Dans toute la ville
Destination sciences : au programme ateliers Expérimentarium et exposition de culture scientifique interactive à Rouen
29 mai 2017 - 2 juin 2017
Pôle régional des savoirs
Rouen
115 Bd de l'Europe
 .   Les chercheurs
Cécile
BERGUA
Cécile BERGUA est jeune chercheuse en immunologie au laboratoire Inserm 905 à l’IRIB* (Rouen). Elle étudie la myopathie nécrosante auto-immune, une maladie grave des muscles. Cette maladie est causée par le système de défense du corps humain, le système immunitaire, qui se dérègle et attaque les cellules des muscles au lieu de les protéger. Comment le système immunitaire des patients les rend-ils malades ? C’est à cette question complexe que Cécile tente d’apporter une réponse. En comprenant la maladie, il sera peut-être possible de trouver un traitement adapté pour les malades. * Institut de Recherche et d’Innovation Biomédicale.
Biologie
CCSTI 'Science Action Haute Normandie'
Yannick
GLADY
Yannick GLADY est jeune chercheur en psychologie au LEAD* de l’Université de Bourgogne. Les chercheurs de ce laboratoire s’intéressent à la pensée humaine : comment nous apprenons, réfléchissons ou encore raisonnons lorsque nous sommes confrontés à un problème. Yannick étudie plus précisément ces mécanismes de pensée chez l’enfant. Qu’est-ce qui influence les enfants lorsqu’ils réfléchissent? Quelles informations utilisent-ils ? Ce sont les questions qui motivent les recherches de Yannick. * Laboratoire de l’Etude de l’Apprentissage et du Développement
Psychologie
Université de Bourgogne
Marie
GAILLET
Marie Gaillet est jeune chercheuse en sciences de l’alimentation au CSGA*, à l’Université de Bourgogne. Elle travaille au sein d’une équipe qui s’intéresse à l’évolution de nos préférences alimentaires et à la façon dont nous effectuons nos choix alimentaires. À la frontière entre la psychologie et les sciences de l’alimentation, la recherche de Marie porte sur les mécanismes non-conscients qui influencent notre façon de choisir un aliment parmi d’autres. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Émilie
BAROU
Émilie BAROU est jeune chercheuse en chimie et en biologie au sein de l’Université de Bourgogne. Elle étudie des protéines qui sont présentes dans le nez de nombreux mammifères (y compris l’Homme). Ces protéines appelées OBP* peuvent capter des molécules odorantes. Le but des recherches d’Émilie est de mieux connaître le fonctionnement de certaines OBP. Elle espère utiliser ensuite ces molécules biologiques pour fabriquer de nouveaux capteurs: des biocapteurs d’odeurs. Pour effectuer cette recherche, Émilie travaille dans un laboratoire spécialisé en chimie, en collaboration avec des chercheurs qui s’intéressent à la perception du goût et des odeurs**. *OBP : Odorant Binding Proteins **ICMUB (Institut de Chimie Moléculaire de l’Université de Bourgogne) et INRA (Institut National de la Recherche Agronomique)
Chimie
Université de Bourgogne
Lucie
Léonard
Lucie LÉONARD est une jeune chercheuse en sciences des aliments. Elle travaille au sein de deux équipes : PAPC* de l’ Université de Bourgogne et Biodymia** de l’ Lucie LÉONARD est une jeune chercheuse en sciences des aliments. Elle travaille au sein de deux équipes : PAPC* de l’ Université de Bourgogne et Biodymia** de l’ Université Lyon1. Les aliments « prêts à consommer » sont de plus en plus fréquents. Ils subissent peu de traitements contre la contamination par des bactéries qui pourraient rendre malade le consommateur. L’objectif des recherches de Lucie est d’obtenir le maximum de connaissances pour développer des systèmes protecteurs utilisant de « bonnes » bactéries au contact de la surface de l’aliment pour combattre les « mauvaises ». * Procédés Alimentaires et Physico-Chimie ** Bioingénierie et dynamique microbienne aux interfaces alimentaires
Biologie
Université de Bourgogne
Anastasia
ESCHEVINS
Anastasia ESCHEVINS est jeune chercheuse en sciences de l’alimentation, dans l'équipe "Culture, expertise et perception" au CSGA*, en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse. Lors d'un repas, un plat est généralement accompagné d'une boisson. Mais comment sait-on si ces deux produits vont bien aller ensemble ? Pour le déterminer, Anastasia interroge des professionnels qui connaissent bien les boissons. Grâce à leurs connaissances et à leur expérience, elle pourra étudier les principales règles qui permettent de créer un accord entre plats et boissons. * Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Laura
Bordes
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université, en littérature française du XVIIème siècle au sein du CIELAM. Mon travail de recherche se focalise sur une période bien précise du XVIIème siècle, celle de la Fronde, durant laquelle des milliers de pamphlets, c’est-à-dire des écrits satiriques et polémiques, ont été produits pour dénoncer la politique du Cardinal Mazarin, Principal Ministre de l’époque. Ces pamphlets s’appellent des Mazarinades et sont l’objet de mes recherches. * Centre interdisciplinaire d’étude des littératures d’Aix-Marseille
Histoire et Lettres
Aix - Marseille université
Aurélie
Poilevey
Aurélie POILEVEY est jeune chercheuse en Agroécologie à l’INRA* de Dijon dans le pôle GEAPSI**. Son équipe s’intéresse à un légume bien particulier : le pois. Aurélie étudie si le réchauffement climatique va changer la manière dont il poussera dans les champs. Y aura-t-il plus de graines si le climat devient plus chaud ou s’il y a plus de nuages ? Pour cela, elle cherche quelle variété de pois produirait le plus de graines dans les futures conditions climatiques. * Institut National de la Recherche Agronomique ** déterminismes Génétiques et Environnementaux de l’Adaptation des Plantes à des Systèmes de culture Innovants
Biologie
Université de Bourgogne
Michael
CLAUDON
Michael CLAUDON est jeune chercheur en physique au sein du Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne. Les chercheurs de son équipe, en partenariat avec des entreprises, développent des lasers pour des applications industrielles précises. Michael s’intéresse plus précisément au développement d’un laser qui aura pour but de trier des déchets.
Physique
Université de Bourgogne
Lucie
Desmoulins
Lucie DESMOULINS est jeune chercheuse en biologie au CSGA* à Dijon. Dans son équipe, les chercheurs s’intéressent à la façon dont le cerveau détecte les nutriments que nous ingérons au cours d’un repas (protéines, graisses et sucres). Lucie étudie plus particulièrement les mitochondries, petits éléments présents dans les cellules de notre cerveau, qui envoient des signaux à notre corps afin de réguler notre consommation alimentaire. Dans ses recherches, Lucie se demande si les graisses et les sucres que l’on consomme peuvent perturber ces signaux. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
Biologie
Université de Bourgogne
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
100
chercheurs formés
700
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
56
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants à l’université d’Aix-Marseille et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
252
Chercheurs
14000
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Médias & Ressources
Les doctorants - 2013
En 2013, une vingtaine de chercheurs ont été formés à la vulgarisation scientifique dans le cadre de l'Experimentarium, voici leurs portraits.
Les doctorants - 2014
En 2014, l'Experimentarium a formé une quinzaine de chercheurs dans des domaines de recherches variés tels que les sciences du goût, la physique, les sciences du sport, l'économie, l'agronomie... Voici leurs portraits.
Les doctorants - 2015
Les doctorants - 2015
Les doctorants - 2015