Accueil

 .   Actualités
 .   Les chercheurs
Patricia
CHIROT
Patricia CHIROT est chercheuse dans l’Unité de Développement Professionnel et Formation d’AgroSup*, à l’Université de Bourgogne. Le but de ses recherches est de comprendre les réactions de personnes adultes lors d’évènements qui bouleversent leur vie. Plus précisément, elle cherche à savoir comment ces périodes de ruptures ont pu in uencer leur formation ou leur réinsertion professionnelle. * Institut national supérieur des sciences agronomiques de l’alimentation et de l’environnement
Sciences de l'Education
Université de Bourgogne
Valérie
Glorian
Valérie GLORIAN est une jeune chercheuse à l’INSERM* de Dijon. Son équipe de recherche étudie le rôle d’une protéine, appelée cIAP1, dans le développement des cancers. Cette protéine est présente en plus grande quantité dans le noyau des cellules cancéreuses que dans celui des cellules saines de notre corps. L’objectif de Valérie est de comprendre les conséquences de cette quantité anormale de cIAP1. Favorise t-elle le développement du cancer ? Augmente t-elle la résistance des cellules «anormales» au traitement anti-cancéreux ? * Laboratoire INSERM (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale), laboratoire d’excellence LipSTIC.
Biologie
Université de Bourgogne
Clémentine
Bodin
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en neurosciences au sein de l’INT*. Ce laboratoire est constitué de plusieurs équipes ayant des thèmes de recherche variés mais toujours liés au cerveau ! Mes propres recherches portent sur les régions du cerveau qui s’activent lors de la perception de la voix. Plus précisément, je recherche des liens entre l’activité fonctionnelle qui s’y déroule et l’anatomie du cerveau dans ces régions. Pour cela, je vais à la fois étudier le cerveau humain mais aussi celui d’autres espèces de primates, comme le macaque, dont l’anatomie est plus simple. * Institut de neurosciences de la Timone
Neurosciences
Aix - Marseille université
Antoine
VERDIER
Antoine VERDIER est jeune chercheur en physique au laboratoire CORIA*. Il étudie un phénomène appelé la combustion qui se produit notamment dans les moteurs d’avions. Il s’agit d’une réaction chimique provoquant l’apparition d’une flamme dont la température est extrêmement élevée. Antoine s’intéresse à un nouveau type de combustion appelé « combustion pauvre » qui devrait limiter la production de polluants nocifs à l’environnement. Il cherche à caractériser la flamme de ce nouveau type de combustion, la rendre plus efficace et moins polluante pour l’intégrer ultérieurement dans des applications industrielles.
Physique
CCSTI 'Science Action Normandie'
Mathilde
Barbier
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en psychologie sociale au sein du Laboratoire de psychologie sociale. Les chercheurs de ce laboratoire s’intéressent à la vie en société de manière générale et aux façons de penser et d’agir des êtres humains. Dans mes recherches, je m’intéresse principalement au don d’organes après la mort. Je cherche à identifier les éventuels freins et leviers à donner ses organes et pour cela, je dois comprendre l’idée que les gens se font du don d’organes. Je m’intéresse également à la façon dont le don d’organes est abordé au sein de notre société. Ma recherche vise à comprendre l’ensemble des normes, des valeurs et des savoirs sociaux et psychologiques en lien avec le don d’organes au sein de la population française.
Psychologie
Aix - Marseille université
Lucile
PILLOT
Lucile PILLOT est jeune chercheuse en archéologie au laboratoire ARTeHiS* de l’Université de Bourgogne. L’équipe dont elle fait partie** s’intéresse aux sociétés humaines préhistoriques et à leur organisation sociale, économique et culturelle. Les pratiques funéraires de ces sociétés constituent un sujet d’étude particulièrement important dans la recherche archéologique, car elles reflètent leurs manières de concevoir la mort, mais aussi la place des individus dans la société... Lucile s’intéresse à l’architecture de monuments funéraires datées de 4500 ans av JC, dont quelques traces ont été retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le Bassin Parisien. Les données récoltées grâce à ces fouilles archéologiques anciennes, peuvent lui permettre de reconstituer ces structures monumentales et donc de savoir à quoi cela pouvait ressembler il y a plus de 6000 ans. * Archéologie, Terre, Histoire et Société **Équipe « Identités, cultures et sociétés du Ve au Ier millénaire avant notre ère »
Archéologie
Université de Bourgogne
Mohamed
Haddad
Dès le début de sa formation à l'université, Mohamed Haddad repère l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), un organisme qui a pour vocation de mener des recherches pour les pays du Sud. Il oriente son cursus pour rejoindre cet organisme de recherche. Je ne souhaitas pas rester en France mais devenir chercheur pour ces pays. L'IRD était pour moi le seul moyen d'y parvenir tout en ayant les moyens nécessaires pour faire de la bonne recherche confie Mohamed.
Biologie
Université de Bourgogne
Léa
Plessis
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix-Marseille, en psychologie, au sein du LPCLS*. Les chercheurs de ce laboratoire s’intéressent à l’être humain et plus précisément à sa manière de vivre diverses situations de la vie. Mes recherches portent sur les frères et sœurs de personnes souffrant de schizophrénie. La schizophrénie se manifeste par des symptômes dits « positifs » et « négatifs ». Les symptômes positifs font référence aux hallucinations et aux délires. Les symptômes négatifs sont ses troubles cognitifs : pauvreté des affects et du discours, perte d’énergie et de motivation. * Laboratoire de psychologie clinique, langage et subjectivité
Psychologie
Aix - Marseille université
Romain
Tabusse
La voiture électrique est l’une des réponses à un mode de transport plus responsable et moins polluant pour l’environnement. Les récents progrès technologiques réalisés sur le développement des batteries lithium laissent entrevoir un avenir prometteur pour la mobilité électrique. Néanmoins des freins subsistent : le prix des batteries reste élevé et leur recyclage limité. Afin de pallier ces problèmes, des chercheurs et acteurs du secteur automobile proposent de réutiliser les batteries usagées des voitures électriques. En effet, de nombreuses applications aux performances moins exigeantes seraient à même de tirer parti de ces batteries, par exemple pour stocker l’électricité produite par des énergies renouvelables. Cette seconde vie a le double avantage de retarder le recyclage des batteries et d’accroître leur valeur économique. Cette façon intelligente de prolonger la vie des batteries n’est cependant pas simple à mettre en œuvre. Chaque batterie est sollicitée différemment et aura donc une durée de vie variable. Pour les exploiter au maximum, Romain essaie de mieux comprendre quelles sont les différentes causes de leur vieillissement. Pour cela, il sera amené à analyser les données disponibles de différentes batteries. Il réalisera aussi ses propres essais en laboratoire générant ainsi de nouvelles bases de données. Romain pourra par exemple tester des batteries déjà usagées ou même les faire vieillir lui-même de manière accélérée.
Physique
Université de Franche Comté
Benjamin
Pastorelli
Benjamin PASTORELLI est jeune chercheur en psychologie du travail au PSY-DREPI*. Les chercheurs de son laboratoire étudient la façon dont les personnes interagissent les unes avec les autres. Benjamin s’intéresse à la manière dont les gens réagissent lorsqu’ils travaillent avec des personnes de cultures différentes, et si cela leur permet d’être plus créatifs. Son objectif est de mieux comprendre comment la créativité apparaît dans un groupe de travail et pourquoi les différences entre les personnes peuvent être utiles. *Psy-DREPI : Psychologie – Dynamiques Relationnelles et Processus Identitaires
Psychologie
Université de Bourgogne
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Les carnets de Pierre
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Radio : Emmanuel Fara et la paléontologie, en public !
Enregistrement en public de l'émission de radio de février 2013 du Microscope et la Blouse à l'atheneum à Dijon. L'émission est diffusée sur Radio Dijon Campus - 92.2 Crédit Photos : © Jéromine Berthier - MCS
Aline et sa machine à sentir
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Radio : Grégoire Courtine, Léa Plessis et Abou Ba en direct !
Émission exceptionnelle en direct du 1er festival des Experimentarium et en public avec Grégoire Courtine, l'extra-terrestre de la recherche scientifique (qui fait remarcher des rats paraplégiques), Léa Plessis et la schizophrénie et Abou Bâ et son haut fourneaux...
Cheree et ses bottes
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne