Accueil

 .   Actualités
Venez rencontrer de jeunes chercheurs à la médiathèque !
14h-17h
15 février 2020
Médiathèque Port du Canal
Dijon
place des Mariniers
Encore de jeunes chercheurs dans une médiathèque dijonnaise !
14h-16h30
18 mars 2020
Médiathèque Mansart
Dijon
2 boulevard Mansart
L'après-midi grand public de l'Experimentarium sur le campus sera en avril cette année !
14h-18h
5 avril 2020
Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation
Dijon
9E boulevard Jean d'Arc
 .   Les chercheurs
Cheree
BELLENGER
Cheree BELLENGER est jeune chercheuse en sociologie au CETAPS* de l’Université de Rouen. Elle s’intéresse à l’estuaire de la Seine, un territoire où la nature est menacée par le développement de l’industrie. Heureusement, on peut compter sur des personnes passionnées pour la défendre : les chasseurs, les pêcheurs, les cueilleurs de plantes et les observateurs de la faune et de la flore. Cheree cherche à mieux connaître ces personnes. En étudiant leurs loisirs, elle veut comprendre comment et pourquoi ils participent à la protection de la nature. * Centre d’Étude des Transformations des Activités Physiques et Sportives, laboratoire d’écologie du sport.
Sociologie
CCSTI 'Science Action Normandie'
Sébastien
ROMAGNY
Sébastien ROMAGNY est jeune chercheur en éthologie (sciences du comportement) au CSGA*. Sébastien s’intéresse à la perception des mélanges odorants chez deux espèces de mammifères : l’Homme et le lapin. Il essaie de mieux comprendre comment un individu perçoit un mélange de plusieurs odorants et ceci en observant son comportement. Un individu perçoit-il chacun des constituants ou une odeur globale unique, propre au mélange ? Dans le cas d’une perception globale, on parle d’ «accord», comme en musique, lorsque plusieurs notes jouées en même temps donnent l’impression d’en percevoir une seule. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Mohamed
Haddad
Dès le début de sa formation à l'université, Mohamed Haddad repère l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), un organisme qui a pour vocation de mener des recherches pour les pays du Sud. Il oriente son cursus pour rejoindre cet organisme de recherche. Je ne souhaitas pas rester en France mais devenir chercheur pour ces pays. L'IRD était pour moi le seul moyen d'y parvenir tout en ayant les moyens nécessaires pour faire de la bonne recherche confie Mohamed.
Biologie
Université de Bourgogne
Clara
Aupic
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en chimie organique au sein de l’ISM2*. Dans mon laboratoire, nous travaillons sur différents projets visant à fabriquer de nouvelles molécules utilisables dans l’industrie. Mes travaux de recherche portent plus particulièrement sur le développement de nouvelles méthodes écologiques de fabrication des biocarburants. En effet, les procédés actuels nécessitent l’utilisation de catalyseurs métalliques qui coûtent chers et polluent. Mon travail consiste donc à fabriquer de nouveaux catalyseurs plus économiques et moins toxiques pour l’environnement. * Institut des sciences moléculaires de Marseille
Chimie
Aix - Marseille université
Marie
Petitjean
Marie PETITJEAN est chercheuse en bio-informatique au laboratoire d’Hygiène Hospitalière du CHRU* de Besançon. Les chercheurs de ce laboratoire travaillent sur les bactéries que l’on retrouve parfois chez des patients lors de leur séjour à l’hôpital. Marie étudie une bactérie en particulier : Pseudomonas aeruginosa. Cette bactérie a été responsable d’une épidémie à l’hôpital de Besançon qui a duré 17 ans ! Marie essaye de comprendre comment cette épidémie est apparue, pourquoi elle a duré si longtemps et pourquoi, un jour, elle a disparu. *Centre Hospitalier Régional Universitaire.
Informatique
Université de Franche Comté
Patricia
Domingo-Alvarez
Patricia Domingo-Alvarez estjeune chercheuse en physique au laboratoire CORIA* à l’INSA** Rouen Normandie. Elle travaille sur la combustion dans les moteurs d’avion. La combustion est une réaction chimique qui produit une flamme. C’est cette flamme qui permet à l’avion de voler, mais cela produit aussi des gaz polluants. L’objectif de la recherche de Patricia est de reproduire le comportement de la flamme des moteurs d’avion avec son ordinateur. Elle espère ainsi découvrir comment faire une combustion moins polluante.
Physique
CCSTI 'Science Action Normandie'
Sébastien
Ternois
Sébastien TERNOIS est un doctorant-ingénieur affilié au Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) de Vandoeuvre-lès-Nancy. Sébastien réalise sa thèse au sein de l’équipe de recherche « Tectonique, Erosion et Evolution du Relief » qui étudie la dynamique de la déformation de la croûte continentale. L’objectif de Sébastien est de développer une nouvelle méthode permettant de dater la mise en place des tout premiers reliefs d’une chaine de montagne, qui, lorsqu’elle se forme par collision, s’appelle un orogène. Ces reliefs, une fois formés, subissent une érosion, ce qui modifie fortement la nature des sédiments déposés dans les bassins situés au pied de l’orogène. Les datations obtenues permettront à Sébastien de retracer l’évolution de ces bassins et de prédire si les conditions nécessaires à la formation, au stockage et à la préservation d’hydrocarbures y ont été réunies.
Géologie
Autre université
Pauline
NUVIALA
Pauline NUVIALA est jeune chercheuse en archéozoologie au laboratoire ArTeHiS* de l’Université de Bourgogne. L’archéozoologie permet de restituer, à partir d’ossements animaux, la relation qui existait dans le passé entre l’Homme et l’Animal. Pauline étudie la morphologie du cheval (animal grand ou petit, fluet ou robuste) à travers les os de chevaux retrouvés sur les sites archéologiques. Son travail consiste à mettre en évidence les changements de morphologie du cheval en Gaule de l’est, entre la période gauloise et romaine, et à en étudier les conséquences sur les activités humaines. Pour cela, elle effectue des mesures sur une grande quantité d’ossements. *ArTeHiS : Archéologie, Terre, Histoire et Société
Archéologie
Université de Bourgogne
Silene
Lartigue
Silène LARTIGUE est jeune chercheuse rattachée au laboratoire Biogéosciences de l’université de Bourgogne. Elle étudie les trichogrammes, des minuscules guêpes qui ont la particularité de pondre leurs œufs à l’intérieur d'autres œufs ! Ces guêpes ne pondent pas dans tous les œufs mais seulement dans ceux de papillons qui détruisent les cultures, ce qui a pour conséquences de tuer les œufs de papillons. Pour protéger leurs récoltes, certains agriculteurs ont alors eu l'idée de mettre des trichogrammes dans leurs champs au lieu d’utiliser des pesticides chimiques ! Mais certains trichogrammes trouvent les œufs de papillons plus rapidement que d’autres. Silène essaye de choisir les types de trichogrammes qui seront les plus rapides et efficaces.
Biologie
Université de Bourgogne
Isabel
Alvarado
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix- Marseille, en didactique des langues, au sein du LPL*. Je me suis tournée vers la recherche après plus de 10 ans en tant que professeure de français. En effet, depuis 2004, j’enseigne le français à l’université de Concepción au Chili, mon pays d’origine. J’ai eu envie d’en savoir plus sur les processus d’acquisition des langues et notamment sur l’apprentissage du français en contexte plurilingue. À la fin de mon doctorat en France, je retournerai au Chili pour réformer l’enseignement du français au sein de l’université en prenant en compte les résultats et les réflexions issus de ma recherche. *Laboratoire Parole et Langage
Linguistique
Aix - Marseille université
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
128
chercheurs formés
1500
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
59
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants d’Aix-Marseille Université et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
295
Chercheurs
16500
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Films & BDs
Film du festival des Experimentarium 2017
En 2017, le festival des Experimentarium s'est tenu à Arles. Découvrez-le en images !
Radio : Grégoire Courtine, Léa Plessis et Abou Ba en direct !
Émission exceptionnelle en direct du 1er festival des Experimentarium et en public avec Grégoire Courtine, l'extra-terrestre de la recherche scientifique (qui fait remarcher des rats paraplégiques), Léa Plessis et la schizophrénie et Abou Bâ et son haut fourneaux...
Aline et sa machine à sentir
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
L'art de la rencontre
Journée Nationale - L'art de la rencontre Organisée dans le cadre du réseau des Experimentarium le 15 mars 2016 à Paris.
Les mots de Margaux
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne