Accueil

 .   Actualités
Un bel été à tou.te.s, en attendant les retrouvailles avec nos chercheurs aux quatre coins de la France dès septembre !
17 août 2017
Experimentarium
-
-
Les chercheurs à la ferme dans le Morvan !
14h-18h
10 septembre 2017
Morvan
-
-
Rencontres avec les scolaires et autres publics samedi 07 octobre de 15h à 17h dans le cadre de la fête de la science.
15-17h
7 octobre 2017
Bibliothèque Simone-de-Beauvoir
Rouen
Pôle culturel Grammont 42 rue Henri II-Plantagenêt
Rencontres avec les scolaires et autres publics les mardi 10 et mercredi 11 Octobre dans le cadre de la fête de la science 2017.
10 octobre 2017 - 11 octobre 2017
Village des sciences d'Elbeuf sur Seine
Elbeuf sur Seine
9 cours Gambetta
23 octobre 2017 - 23 novembre 2017
Pôle régional des savoirs
Rouen
115 Bd de l'Europe
Grand public, lycéens et étudiants sont invités à suivre les ateliers à l'occasion du Forum post bac.
9-12h
16 novembre 2017
Technopole du Madrillet - UFR des sciences et techniques
Saint Etienne du Rouvray
Avenue de l'Université
Rencontres avec les scolaires au Pôle régional des savoirs à Rouen.
20 novembre 2017 - 23 novembre 2017
Pôle régional des savoirs
Rouen
115 Bd de l'Europe
 .   Les chercheurs
Sophie
MEILLON
Sophie MEILLON est jeune chercheuse au CSGA*. Certaines maladies, comme l’obésité ou le diabète, peuvent modifier le goût et les préférences alimentaires des personnes. Le travail de Sophie est de comprendre ce phénomène. Pour cela, elle mesure et compare différents aspects du comportement alimentaire (la perception du goût, l’attirance pour certains aliments, etc.) entre des personnes malades et des personnes non-malades, en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Dijon. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation.
Sciences du Goût
Université de Bourgogne
Clémence
Casanova
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix- Marseille en santé publique, au sein du CESPA* . Mes collègues du centre et moi-même travaillons pour mettre en œuvre des stratégies de prévention concernant les comportements de santé à risque des militaires en métropole mais aussi ceux des militaires français partis en mission dans le monde entier. Je m’intéresse plus particulièrement aux habitudes de consommation d’alcool des militaires français. Pour ce faire, je cherche à cerner les représentations sociales, c’est-à-dire les croyances, les opinions et les informations qu’ils possèdent par rapport à l’alcool. * Centre d’épidémiologie et de santé publique des armées
Sociologie
Aix - Marseille université
Lena
Casiez-Piolot
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix- Marseille en droit international, au DHUGESCRI*. Mon laboratoire s’intéresse à la protection des personnes et à la sécurité humaine. Que faire face aux crises humanitaires ? Lorsque des personnes sont menacées par des groupes armés, qu'elles n'ont plus de logement ou de nationalité ? Le droit doit, peut et tente d'aider ces gens-là. Au cœur de ces problématiques, j'étudie la responsabilité de la Communauté internationale de protéger les populations qui risquent un génocide. * Laboratoire de droit humanitaire et gestion des crises
Droit
Aix - Marseille université
Nicolas
DOLLION
Nicolas DOLLION est jeune chercheur en psychologie cognitive au CSGA* à Dijon. La psychologie cognitive est l’étude du fonctionnement du cerveau, plus précisément de la façon dont nous analysons et comprenons les choses. Nicolas s’intéresse à la reconnaissance des émotions d’un visage par le bébé de moins d’un an. L’une des questions centrales de Nicolas est de savoir si le bébé comprend différemment les émotions du visage selon l’odeur qu’on lui présente. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation.
Psychologie
Université de Bourgogne
Stephanie
BRUYÈRE
Stéphanie BRUYÈRE travaille au Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne dans l’équipe Surfaces et Interfaces d’Oxydes Métalliques. Dans son équipe, les chercheurs s’intéressent aux phénomènes physiques et chimiques qui se produisent lorsqu’on dépose des particules sur la surface d’un objet. Stéphanie étudie ce qu’il se passe lorsqu’on dépose de l’oxyde de cérium CeO2 sur des tubes de carbone infiniment petits (un million de fois plus petit qu’un millimètre). Pour pouvoir « voir » et comprendre ce qu’il s’est passé, elle doit utiliser un microscope très puissant qui permet d’observer l’infiniment petit.
Chimie
Université de Bourgogne
Grégoire
Courtine
C'est un chercheur qui soulève l'enthousiasme. Brillant orateur, il rend parfois incrédule le public qui l'écoute expliquer ses travaux. «Est-ce un acteur?» Oui, Grégoire Courtine est un acteur majeur de la recherche en neurophysiologie. Dijonnais, Grégoire Courtine a fait des études en STAPS* puis s'est passionné pour le cerveau. Après une thèse sur l'organisation neurale et le contrôle de la marche humaine à l'université de Bourgogne, il s'envole pour Los Angeles. Là-bas, il passe cinq années à développer des méthodes pour faire remarcher des rats paraplégiques. L'enjeu est de taille : chaque année, plus de 50 000 personnes dans le monde subissent des accidents de la moelle épinière. Elles sont souvent condamnées à ne plus jamais remarcher car, lorsque la moelle épinière est lésée, l'information ne circule plus entre le cerveau et les muscles.
Biologie, Neurosciences
Université de Bourgogne
Catherine
Dewailly
Je suis jeune chercheuse d’Aix-Marseille Université en droit, au sein du CERIC*. Mon laboratoire s’intéresse au Droit international, européen et environnemental. Dans mon projet de recherche, j’étudie les enjeux juridiques de l’ouverture des données publiques. Celles-ci sont les informations produites par des acteurs publics comme l’État et les collectivités territoriales. Depuis 2013, l’Union européenne impose aux États membres de l’Union de mettre à disposition les données publiques produites. Cette mise à disposition soulève plusieurs problèmes de droit novateurs en la matière. * Centre d’études et de recherches internationales et communautaires
Droit
Aix - Marseille université
Laure
Tarcy
Laure Tarcy est une jeune chercheuse en première année de thèse, et souhaite depuis longtemps aider les personnes qui ont des difficultés à apprendre. Dans ce but, elle a utilisé pendant plusieurs années, dans son premier métier de psychologue, des tests et des exercices pour comprendre les difficultés d’apprentissage et aider les enfants, les adolescents et les adultes. Elle s’est aperçue que ces tests et exercices ne sont pas toujours bien construits pour aider les personnes de Guyane.
Psychologie
Autre université
Marc-Aurèle
Rivière
Marc-Aurèle est jeune chercheur au LITIS* à l’Université de Rouen Normandie. Il cherche à développer un dispositif qui permettrait aux personnes aveugles de se déplacer sans assistance humaine, en leur faisant percevoir leurs alentours par des vibrations sur le corps. Il doit d’abord comprendre comment notre vue nous permet de nous forger une carte mentale de notre environnement, carte qui nous permet de nous orienter et de nous déplacer. Son objectif est d’élaborer une caméra qui « verrait » à la place des aveugles, ainsi qu’une ceinture vibrante pour que la caméra puisse communiquer avec eux. * Laboratoire d’Informatique, du Traitement de l’Information et des Systèmes.
Psychologie, Sciences du mouvement humain, Informatique
CCSTI 'Science Action Normandie'
Alexandra
Gouazé
Alexandra GOUAZÉ est jeune chercheuse en biologie dans l’équipe «Cerveau Sensorialité Métabolisme» au CSGA* à Dijon. Elle y étudie les cellules de l’hypothalamus, une structure située dans le cerveau qui permet de réguler la quantité de nourriture que l’on consomme (= la prise alimentaire). Dans cette zone du cerveau, les différentes cellules forment un réseau qui n’est pas figé. En effet ces cellules peuvent se multiplier, et devenir des cellules pouvant jouer différents rôles, ou même mourir. Dans son laboratoire, Alexandra étudie comment un régime gras peut, en seulement quelques jours, modifier le réseau cellulaire de l’hypothalamus. Elle utilise la souris comme modèle de recherche. * Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
Biologie
Université de Bourgogne
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
100
chercheurs formés
700
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
56
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants à l’université d’Aix-Marseille et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
252
Chercheurs
14000
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Médias & Ressources
Charline LECOMTE
Charline LECOMPTE est une jeune chercheuse en biologie à l'*INRA à Dijon. *Institut National de Recherche Agronomique Photo : ©Jéromine Berthier - MCS
Gwénaëlle MAIROT
Gwénaëlle MAIROT est jeune chercheuse en Histoire de l'Art à l'université de Bourgogne. Photo : ©Jéromine BERTHIER_MCS
Sindy et son microscope
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Les doctorants - 2013
En 2013, une vingtaine de chercheurs ont été formés à la vulgarisation scientifique dans le cadre de l'Experimentarium, voici leurs portraits.
Erik et son drone
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne