Accueil

 .   Actualités
Rencontres avec les scolaires au Pôle régional des savoirs à Rouen.
20 novembre 2017 - 23 novembre 2017
Pôle régional des savoirs
Rouen
115 Bd de l'Europe
Vous trépignez d'impatience à l'idée de pouvoir discuter à nouveau avec des chercheurs ?
14h-18h
26 novembre 2017
Centre des Scences du Goût et de l'Alimentation
21000 Dijon
9E Boulevard Jeanne d'Arc
Une semaine dédiée à la formation des doctorants à Besançon A l'issue, rencontre avec 3 classes de primaire et un public familial à la Fabrika Sciences
27 novembre 2017 - 1 décembre 2017
la Fabrikà Sciences
Besançon
Campus de La Bouloie - 16 route de Gray
 .   Les chercheurs
Kalthoum
Nakouri
Kalthoum Nakouri est jeune chercheuse en chimie des matériaux au laboratoire GPM* de l’Université de Rouen Normandie. Le but de ses recherches : fabriquer des aimants super-puissants ! En effet, le plus puissant aimant du monde est appelé « aimant néodyme ». Mais sa fabrication est complexe et les matériaux qui le composent sont chers et rares. Kalthoum doit réussir la fabrication d’un nouvel aimant, aussi puissant que l’aimant néodyme, avec des matières premières peu coûteuses et une méthode de fabrication simple.
Chimie
CCSTI 'Science Action Normandie'
Léa
Plessis
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix-Marseille, en psychologie, au sein du LPCLS*. Les chercheurs de ce laboratoire s’intéressent à l’être humain et plus précisément à sa manière de vivre diverses situations de la vie. Mes recherches portent sur les frères et sœurs de personnes souffrant de schizophrénie. La schizophrénie se manifeste par des symptômes dits « positifs » et « négatifs ». Les symptômes positifs font référence aux hallucinations et aux délires. Les symptômes négatifs sont ses troubles cognitifs : pauvreté des affects et du discours, perte d’énergie et de motivation. * Laboratoire de psychologie clinique, langage et subjectivité
Psychologie
Aix - Marseille université
Battle
Karimi
Battle KARIMI est une jeune chercheuse en écologie dans le laboratoire Chrono-environnement à Besançon. Elle s’intéresse à l’écologie des micro-organismes, c’est-à-dire qu’elle étudie les organismes invisibles à l’oeil nu, comme les bactéries vivant dans l’environnement. Plus précisément, elle tente de comprendre comment ils interagissent entre eux et comment ces interactions sont modifiées lorsqu’on perturbe les milieux. Ces recherches permettent de comprendre l’impact des pollutions ou du réchauffement sur notre environnement, et pourraient contribuer à améliorer les décisions politiques prises à l’échelle nationale et à l’échelle internationale.
Biologie
Université de Franche Comté
Antoine
VERDIER
Antoine VERDIER est jeune chercheur en physique au laboratoire CORIA*. Il étudie un phénomène appelé la combustion qui se produit notamment dans les moteurs d’avions. Il s’agit d’une réaction chimique provoquant l’apparition d’une flamme dont la température est extrêmement élevée. Antoine s’intéresse à un nouveau type de combustion appelé « combustion pauvre » qui devrait limiter la production de polluants nocifs à l’environnement. Il cherche à caractériser la flamme de ce nouveau type de combustion, la rendre plus efficace et moins polluante pour l’intégrer ultérieurement dans des applications industrielles.
Physique
CCSTI 'Science Action Normandie'
Charline
LECOMTE
Charline LECOMTE est jeune chercheuse en biologie à l’INRA* de Dijon. Elle étudie le cyclamen, une plante méditerranéenne vendue en hiver, lorsqu’elle est en fleur. * Institut National de la Recherche Agronomique
Biologie
Université de Bourgogne
Olivier
Méric
Olivier MÉRIC est chercheur en linguistique au Centre Interlangue de l’Université de Bourgogne. Il s’intéresse à la façon dont sont enseignées les langues étrangères. Il aimerait montrer qu’une langue ne peut être apprise indépendamment de sa culture. Les recherches d’Olivier lui permettront de suggérer de nouvelles idées pour apprendre et enseigner les langues étrangères à de futurs professionnels comme ceux qui travailleront dans le tourisme.
Sciences humaines, Linguistique
Université de Bourgogne
Caroline
Peltier
Caroline Peltier est une jeune chercheuse en statistiques au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation. Les chercheurs de ce centre font goûter des produits à des dégustateurs et leur demandent de mettre des notes. Toutes les notes collectées forment ce qu’on appelle « un jeu de données ». Ce jeu de données est ensuite analysé par des méthodes statistiques pour obtenir des réponses à des questions liées au goût par exemple. Ce sont les méthodes statistiques qui intéressent Caroline, elle les teste sur un jeu de données mondial : la SensoBase.
Informatique, Mathématiques
Université de Bourgogne
Marine
Louargant
Marine LOUARGANT est jeune chercheuse en agronomie, au sein de l’équipe Agroéquipement d’AgroSup Dijon. Elle travaille avec l’entreprise Airinov, qui fait voler des drones* au-dessus des champs agricoles pour en prendre des photos. Marine étudie ces photos afin de déterminer quelles sont les caractéristiques (couleurs, formes, etc.) des mauvaises herbes et créer une méthode pour les localiser dans les champs. Ainsi, elle pourra aider les agriculteurs à mieux contrôler les risques de développement des mauvaises herbes dans les parcelles agricoles. * Petits avions télécommandés.
Sciences de la vie et de la terre
Université de Bourgogne
Coralie
Joucla
Coralie Joucla est doctorante au laboratoire de Neurosciences Intégratives et Cliniques, en collaboration avec le CIC-IT-INSERM à Besançon. L’ElectroEncéphaloGraphie (ou EEG) est une technique de neuro-imagerie qui permet d’étudier le fonctionnement du cerveau. Coralie cherche à développer de nouvelles méthodes d’analyse qui permettraient à des ordinateurs de classer l’activité du cerveau et ainsi d’améliorer le diagnostic des pathologies cérébrales.
Neurosciences
Université de Franche Comté
Lauriane
Bonnet
Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix-Marseille, en nutrition, au sein du laboratoire NORT*. Les chercheurs de ce laboratoire étudient le rôle de la nutrition dans l’obésité, et plus particulièrement le rôle des micronutriments comme les vitamines. L’équipe dans laquelle je travaille s’intéresse au rôle des vitamines dans le tissu adipeux, l’endroit où est stockée la graisse de notre corps.D’autres chercheurs ont déjà observé que les personnes obèses sont toutes en insuffisance d’une des formes de la vitamine D. Dans mon projet de recherche, j’essaye donc de mieux comprendre la relation entre vitamine D et obésité.
Biologie
Aix - Marseille université
 .   Les régions
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
100
chercheurs formés
700
ateliers menés
11
portraits Doc'en Clip
56
% de doctorantes
L’Experimentarium est porté en Provence Alpes Côte d’Azur, par la cellule de culture scientifique d’Aix-Marseille Université. Il est soutenu par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et la DRRT PACA. Les chercheurs sont doctorants à l’université d’Aix-Marseille et effectuent leur recherche parmi les 130 structures de recherche de l’université en cotutelle avec le CNRS, l’INSERM…
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Science Action Normandie propose de puis 1996 de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans la Région et favoriser le dialogue entre chercheurs, scientifiques et les publics. Avec l’Expérimentarium, Science Action propose aux jeunes chercheurs des écoles doctorales normandes, un programme de formations et de rencontres avec les jeunes et moins jeunes.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2015
Le service Sciences, Arts, Culture de l'université de Franche-Comté propose de nombreuses opérations pour partager et vulgariser les recherches menées dans ses laboratoires :espace d’exposition permanent, événements grand public, vidéos de chercheurs... Avec « Ma thèse en 180 secondes », l'Experimentarium est une formule spécialement dédiés aux doctorants. Formés lors de session d'une semaine, ils peuvent ensuite proposer des ateliers accessibles et rythmés aux scolaires ou au grand public.
EXPERIMENTARIUM
Dans le réseau depuis 2001
70
Portraits BP
252
Chercheurs
14000
Ateliers
55000
Visiteurs
Lors de 40 journées par an, faites des rencontres sympathiques et conviviales avec des jeunes chercheurs. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur entraine le visiteur au cœur de sa recherche.
 .   Médias & Ressources
Les doctorants - 2013
En 2013, une vingtaine de chercheurs ont été formés à la vulgarisation scientifique dans le cadre de l'Experimentarium, voici leurs portraits.
Aline et sa machine à sentir
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Journée Grand public pour l'Experimentarium
Les papiers de Guillaume
Rien de tel que les gestes du dessinateur pour faire vivre les gestes du chercheur. Thibault Roy, Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion ont rencontré des doctorants de toutes disciplines afin d’échanger sur leurs pratiques. Ces dessins illustrent ces rencontres et ces échanges. La Mission Culture Scientifique protège et valorise les collections scientifiques et techniques. Ces collections participent à la recherche et à sa valorisation. Ce sont des ressources irremplaçables pour la science et l’avancement des connaissances dans de nombreux domaines tels que le changement climatique, l’écologie et l’évolution des systèmes vivants, la géologie, l’archéologie, l’ethnologie, l’anthropologie, l’histoire, la médecine... Leur mise en valeur permet au plus grand nombre d’avoir une meilleure connaissance de la recherche actuelle, des savoirs académiques et de mieux en comprendre les méthodes d’apprentissage. La Mission Culture Scientifique est chef de projet PATSTEC (PATrimoine Scientifique et TEchnique Contemporain) en région Bourgogne Franche-Comté. Ce programme, dirigé par le Musée National des Arts et Métiers, porte sur l’inventaire et la valorisation du patrimoine scientifique contemporain. Dessin : © Thibault Roy Coordination de la publication : Marie-Laure Baudement et Jo-Ann Campion Conception graphique : Jéromine Berthier et Mathilde Bosson. Tous droits réservés, reproduction interdite © Thibault Roy - Mission Culture Scientifique - université de Bourgogne
Charline LECOMTE
Charline LECOMPTE est une jeune chercheuse en biologie à l'*INRA à Dijon. *Institut National de Recherche Agronomique Photo : ©Jéromine Berthier - MCS