« Contrairement à nous, face à une agression, les plantes ne peuvent pas fuir et doivent donc se défendre. Mais, tout comme nous, il leur arrive de tomber malades. En essayant de comprendre ce qui leur arrive et comment les soigner, je deviens un peu leur docteur. »

Les chercheurs

Charline LECOMTE

Université de Bourgogne
Biologie

Des micro-organismes pour soigner les cyclamens

Charline LECOMTE est jeune chercheuse en biologie à l’INRA* de Dijon.

* Institut National de la Recherche Agronomique

Elle étudie le cyclamen, une plante méditerranéenne vendue en hiver, lorsqu’elle est en fleur. Cette plante est parfois malade à cause d’un champignon microscopique présent dans la terre. On appelle cette maladie « fusariose » du cyclamen. La maladie empêche progressivement le cyclamen de s’alimenter jusqu’à le faire mourir. Malheureusement, il n’existe aucun remède e cace pour soigner ces plantes. Charline essaie de trouver des solutions pour sauver les cyclamens. 

Le champignon qui cause la fusariose du cyclamen est microscopique. Lorsqu’il rencontre une racine de cyclamen, il rentre jusqu’aux vaisseaux transportant la sève. En continuant sa croissance, il va boucher les vaisseaux et empêcher la plante de s’hydrater jusqu’à la faire mourir. Lorsque la maladie se développe dans les productions de cyclamens, elle peut gâcher beaucoup de plantes. Malheureusement, les producteurs n’ont aucun moyen d’empêcher la maladie. 

Dans la nature, les êtres vivants microscopiques (aussi appelés micro-organismes) peuvent être en compétition pour de la nourriture ou pour occuper un lieu quand ils vivent au même endroit. Pour combattre un champignon qui cause une maladie sur une plante, on peut donc utiliser un autre micro-organisme. C’est ce que cherche à faire Charline pour sauver les cyclamens. 

Pour cela, Charline introduit des micro-organismes dans la terre du cyclamen. Elle a sélectionné sept micro-organismes différents connus pour leur activité contre les micro- organismes responsables de maladies des plantes. Pour tester l’efficacité des sept micro-organismes, Charline a semé 1500 cyclamens !

 

Les micro-organismes ont été mélangés à la terre à différents moments de la croissance du cyclamen. Puis, le champignon responsable de la maladie a été ajouté à la terre. Charline espère pouvoir trouver un ou plusieurs micro-organismes capables d’empêcher le champignon microscopique de provoquer la maladie. Ces résultats devraient permettre aux producteurs de soigner les cyclamens. 

Objectifs
  • Trouver un moyen efficace pour lutter le champignon microscopique causant la fusariose du cyclamen en utilisant des micro-organismes
  • Détecter le champignon microscopique responsable de la maladie avant qu’il ne pénètre dans le cyclamen