« Ce que j’aime dans la recherche fondamentale, c’est qu’elle permet la compréhension du monde vivant. Je trouve passionnant de chercher à comprendre pourquoi et comment certains comportements ont évolué à travers le temps. »

Les chercheurs

Chloé Laubu

Université de Bourgogne
Biologie

Qui s'assemble finit par se ressembler chez les poissons

Chloé Laubu est jeune chercheuse en comportement animal au laboratoire Biogéosciences de l’université de Bourgogne-Franche-Comté.

Les chercheurs de son équipe étudient les différences de comportements entre les animaux d’une même espèce. Certains sont notamment agressifs alors que d’autres sont timides.

Chloé s’intéresse à une espèce de poissons tropicaux où le mâle et la femelle restent ensemble pour défendre leur nid et s’occuper de leurs petits. Elle se demande si la personnalité des parents affecte leur capacité à donner naissance et élever des bébés poisson.

 
Au sein d’une espèce, les animaux ont des personnalités différentes. Par exemple, certains vont défendre leur territoire contre les intrus alors que d’autres seront plus timides. Ces personnalités peuvent influencer leur succès à se reproduire et leur façon de s’occuper de leurs petits. C’est notamment le cas chez certaines espèces où les animaux se mettent en couple et s’occupent ensemble de leurs petits. Si les deux parents ont la même personnalité, ils se reproduisent souvent mieux.


Chloé étudie les cichlidés zébrés, des poissons tropicaux dont les parents restent ensemble jusqu’à l’indépendance des petits. Elle cherche à vérifier si les couples de poissons ayant la même personnalité se reproduisent mieux que les couples de parents très différents. Elle souhaite ensuite savoir d’où vient leur ressemblance:l’expression « Qui se ressemble s’assemble » est-elle vraie chez les cichlidés ?


Pour cela, Chloé a formé plusieurs sortes de couples de poissons : certains couples de parents aux personnalités très différentes (un timide avec un agressif) et d’autres couples de poissons de même personnalité (deux agressifs ou deux timides). Ses résultats montrent bien que les couples de parents qui se ressemblent se reproduisent mieux que les parents très différents. De plus, chez les couples de parents très différents, les poissons timides sont devenus plus agressifs, comme leur partenaire. Les parents qui étaient très différents au départ se sont ainsi mis à se ressembler après s’être mis en couple !


La bonne expression chez les cichlidés serait donc plutôt « Qui s’assemble finit par se ressembler ».

Objectifs
  • Étudier l’influence de la personnalité des cichlidés sur leur reproduction
  • Vérifier que des parents avec la même personnalité se reproduisent mieux
  • Déterminer si la personnalité des poissons peut changer lorsqu’ils sont en couple
Ateliers

Rencontrez Chloé au Festival des Experimentarium à Arles - samedi 20 mai 2017

  • de 9h à 11h au marché d'Arles (à l'angle du boulevard des Lices et de la rue Jean Jaurès)
  • de 15h à 17h à la Médiathèque
  • à 22h10, déplacez-vous du Théâtre d'Arles à la Fondation Vincent van Gogh en sa compagnie !