« Pour concevoir un laser, j’ai le plaisir d’allier différents domaines de connaissances techniques et scientifiques tels que l’optique, l’électronique, la mécanique, l’informatique et la thermique. »

Les chercheurs

Michael CLAUDON

Université de Bourgogne
Physique

La fabrication d'un pistolet laser

Michael CLAUDON est jeune chercheur en physique au sein du Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne.

Les chercheurs de son équipe, en partenariat avec des entreprises, développent des lasers pour des applications industrielles précises. Michael s’intéresse plus précisément au développement d’un laser qui aura pour but de trier des déchets.

Si vous regardez dans votre maison, vous avez beaucoup de matériaux que vous ne savez pas trier, aussi bien des matières plastiques que des matériaux métalliques. Pour éviter de se tromper, les industriels souhaitent réaliser un outil qui permettra de trier les métaux ou les plastiques tout en étant sûr de la composition du premier coup ! Pour cela, ils ont fait appel à des chercheurs comme Michael qui vont fabriquer cet appareil.

Dans son travail de recherche, Michael met au point un appareil de tri qui va utiliser un faisceau laser selon une méthode bien particulière appelée LIBS (Laser Induce Breakdown Spectroscopy). Cette méthode consiste à capter la lumière émise par un objet lorsque celui-ci est touché par un laser.

Selon la composition du matériau, la lumière réémise ne sera pas la même ; donc en analysant avec un appareil la lumière renvoyée par l’objet, on peut savoir de quoi il est composé et ainsi mieux trier les métaux ou les plastiques.

Mais le laser développé par Michael doit également posséder des caractéristiques particulières définies par l’entreprise : il doit être portable et peu volumineux, avoir une énergie élevée dans l’ultra violet et une bonne qualité de faisceau tout en étant peu coûteux. Pour répondre à toutes ces attentes, Michael a décidé de créer un pistolet laser. Avec ses collègues du laboratoire, il doit réaliser cet outil de A à Z, en élaborant aussi bien le dispositif laser que les circuits électroniques.

Objectifs
  • Les lasers ont de nombreuses applications (marquage, perçage, découpage, lecture de CD, ...). Celle envisagée par les travaux de Michael consiste à utiliser la méthode LIBS pour identifer la composition des matériaux, notamment dans le cadre du tri des déchets.