« Avant je pensais que les chercheurs étaient vieux avec des cheveux gris et une blouse blanche. Mais ça c’était avant. »

Les chercheurs

Vianney Rozand

Université de Bourgogne
Sciences du sport

Fatigue mentale et fatigue physique

Vianney ROZAND est jeune chercheur en neurophysiologie au laboratoire Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice* de l’Université de Bourgogne.

Il étudie l’influence de la fatigue mentale sur les capacités physiques. Dans la vie de tous les jours, chacun ressent de la fatigue par son activité de la journée. Cette fatigue peut provenir d’une activité physique, mais aussi d’un travail mental. Le but des recherches de Vianney est de savoir si une personne fatiguée mentalement aura de moins bonnes performances physiques, et si oui de quelle manière.

La fatigue est un état vécu par chacun d’entre nous dans sa vie quotidienne. Il existe deux types de fatigue : la fatigue mentale, qui fait suite à une concentration intense comme lors de la résolution d’un problème de mathématique, et la fatigue physique, qu’on ressent généralement après avoir fait du sport. Bien que d’origines différentes, ces deux types de fatigue pourraient être liés.

En effet, des chercheurs ont récemment observé que des personnes fatiguées par la réalisation d’un exercice mental avaient de moins bonnes performances lors d’une épreuve sportive que des personnes non fatiguées. Ces résultats seraient tout simplement dus au fait que les personnes seraient moins motivées à continuer l’exercice, et s’arrêteraient donc plus tôt. 

Les recherches de Vianney consistent à explorer les mécanismes qui pourraient relier la fatigue mentale et la fatigue physique. Pour cela, il fatigue mentalement des personnes grâce à différents exercices réalisés pendant 30 minutes environ : calcul mental, résolution de problèmes, imaginer un mouvement difficile. Ensuite, il mesure leurs performances physiques et les compare à des personnes qui n’étaient pas fatiguées mentalement. Suivant l’expérience qu’il réalise, il varie le type d’exercice mental, mais également le type d’exercice physique (endurance ou force maximale), pour vérifier si les résultats sont identiques quelle que soit la tâche réalisée. Vianney espère ainsi comprendre le lien entre la fatigue mentale et la fatigue physique.

* Laboratoire INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale)

Objectifs
  • Comprendre les interactions existantes entre fatigue mentale et fatigue physique
  • Déterminer si l’arrêt de l’exercice physique est dû à un manque de motivation pour continuer (fatigue mentale), ou à des capacités physiques épuisées (fatigue physique)

 

Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : avril 2013