«Tout a commencé quand Tetyana, une amie ukrainienne, m’a parlé de ses problèmes au travail et de sa difficulté à trouver un mari en Ukraine. J’ai compris qu’il y avait là une question sociale.»

Les chercheurs

Pierre Deffontaines

Université de Bourgogne
Sociologie

Comment s’en sortir dans les campagnes ukrainiennes ?

Pierre DEFFONTAINES est jeune chercheur en sociologie au CESAER*, un laboratoire de l’INRA**.

* Centre d’Economie et de Sociologie Appliquée aux Espaces Ruraux
** Institut National de la Recherche Agronomique

Son équipe de recherche étudie les manières de vivre des personnes qui habitent à la campagne. Pierre s’intéresse à l’Ukraine, pays d’Europe de l’Est qui a connu de forts changements politiques et économiques depuis 25 ans. Il se demande comment les villageois s’organisent pour gagner leur vie. Pour le savoir, il part à la rencontre d’habitants dans les villages pour les interroger, visiter leurs lieux de travail et leurs maisons.

Dans les années 1990, l’Ukraine a connu de grands changements politiques et économiques. Depuis, le gouvernement ne donne plus d’argent pour aider les agriculteurs. Dans les campagnes, les grandes entreprises ferment. Les conditions de vie deviennent difficiles.

Le gouvernement ukrainien annonce chaque année le nombre de personnes qui travaillent et le nombre de personnes sans emploi : ce sont les « statistiques officielles ». Mais en réalité, personne ne sait vraiment combien de personnes vivent et travaillent dans les villages, parce que beaucoup d’habitants quittent leur village d’origine et les entreprises ne disent pas toujours la vérité pour éviter de payer des impôts...

Pour étudier ce qu’il se passe réellement sur place, Pierre a choisi de partir en Ukraine pendant plusieurs mois pour vivre avec les villageois. Il les interroge et les écoute raconter leur vie. Comment vivent-ils lorsqu’ils n’ont plus de quoi gagner leur vie près de chez eux, qu’il n’y a pas beaucoup de terre à cultiver, et qu’il n’existe pas de marchés pour vendre leurs produits ?

Dans sa recherche, Pierre montre que ces personnes sont obligées d’imaginer de nouvelles stratégies pour vivre : vendre les fruits et légumes de leur jardin, aider leur voisin contre un peu d’argent ou de nourriture, partir travailler en ville… Pierre analyse en quoi ces nouvelles manières de vivre changent les relations entre les personnes et leurs manières de penser et de prévoir leur avenir.

Objectifs
  • Étudier comment les ukrainiens travaillent et vivent dans une période de grand changement
  • Comprendre comment s’organise la vie sociale sans aide et sans contrôle du gouvernement
  • Montrer que l’histoire des personnes et de leur pays influence leur manière de penser et de vivre