J’ai écouté plusieurs centaines de personnes raconter comment elles voient le monde, échanger des anecdotes, et même glisser des contes parfois aussi au fil des conversations. Cela m’a appris qu’aucun acte, aucun geste ne peut exister en dehors du langage. Alors j’étudie ce qui se dit afin de mieux comprendre ce qui se fait.

Les chercheurs

Caroline Darroux

Université de Bourgogne
Sciences humaines
Sciences sociales

Comment les habitants du Morvan racontent le monde qui change ?

Caroline Darroux est chercheuse en anthropologie, associée aux laboratoires de Grenoble et Chambéry*, ainsi qu’à celui du Centre Georges Chevrier à Dijon.

 

Elle s’intéresse à ce que disent les habitants du Morvan et des régions rurales françaises au sujet de leur vie, de leur passé et de leur avenir. Alors que d’autres chercheurs étudient ce qui est écrit dans des livres, elle se concentre sur ce qui se transmet à l’oral depuis un siècle. Ces paroles permettent de comprendre les profonds changements de notre société.

 

* Labex Item, sur l’innovation dans les territoires de montagne

 

Les hommes vivant dans différents endroits de la planète transmettent à leurs enfants des gestes, des imaginaires et des visions du monde qui ne se ressemblent pas toujours. Cela intéresse les anthropologues, des chercheurs qui recueillent ces visions du monde. Ils cherchent à comprendre la manière dont la modernité transforme la vie de ces peuples. De son côté, Caroline étudie les écarts dans les façons de vivre qui existent entre des gens vivant dans un même pays, en France.

 

Caroline a choisi de travailler dans le Morvan, une petite montagne à une heure de Dijon, dans l’un des Parcs naturels de Bourgogne Franche-Comté. Elle s’est demandé comment les gens qui y vivent parviennent à trouver leur place dans un monde qui change. Par exemple, les agriculteurs du Morvan doivent travailler dans un contexte économique difficile pour eux. Leur métier a évolué sans cesse depuis 70 ans, en s’adaptant à chaque nouvelle politique agricole.  Comment ont-ils vécu ces évolutions ? Comment parviennent-ils à s’adapter ? Comment imaginent-ils l’avenir ?

 

Pour comprendre ce qu’ils pensent, Caroline va à la rencontre de ces agriculteurs et des autres personnes qui vivent dans le Morvan. Au cours de longues discussions, elle enregistre les habitants. Pendant ce temps, des collègues chercheurs écoutent des gens qui vivent dans d’autres régions de France. Ensuite, Caroline et ses collègues comparent tous ces récits.

 

Ses analyses expliquent la manière dont les habitants sont attachés à leur lieu de vie, dont les agriculteurs perçoivent leurs paysages, la nature et aussi pourquoi ils ont parfois l’impression d’être perdus au milieu de tous ces changements.

Objectifs

 

  • Comprendre les imaginaires et les visions du monde des habitants du Morvan 
  • Comprendre comment les agriculteurs qui travaillent en moyenne montagne s’adaptent aux évolutions