« On ne soupçonne pas à quel point l’inconscient joue un rôle important dans nos comportements. C’est ce qui fait que je trouve son étude aussi fascinante ! »

Les chercheurs

Marie GAILLET

Université de Bourgogne
Sciences du Goût

Alimentation, conscience et comportement

Marie Gaillet est jeune chercheuse en sciences de l’alimentation au CSGA*, à l’Université de Bourgogne.

Elle travaille au sein d’une équipe qui s’intéresse à l’évolution de nos préférences alimentaires et à la façon dont nous effectuons nos choix alimentaires. À la frontière entre la psychologie et les sciences de l’alimentation, la recherche de Marie porte sur les mécanismes non-conscients qui influencent notre façon de choisir un aliment parmi d’autres.

À chaque seconde, notre cerveau traite une multitude d’informations, appelées stimuli, qui lui parviennent de notre environnement (des odeurs, des sons, des images, etc.). Parmi ces stimuli, certains seulement retiennent notre attention comme par exemple un bruit de Klaxon ou une odeur de fumée. Nous nous en rendons compte et sommes capables d’en parler. Cependant il existe des stimuli auxquels nous ne prêtons pas attention, et qui sont tout de même analysés par notre cerveau mais de façon inconsciente. Plusieurs études ont montré que ce n’est pas parce que nous ne prêtons pas attention à une odeur, un son ou une image que cela n’influence pas notre comportement.

Dans sa recherche, Marie essaie de comprendre comment des stimuli que nous ne remarquons pas peuvent influencer notre comportement alimentaire : nous faire choisir un aliment plutôt qu’un autre. Pour cela, Marie fait des expériences dans son laboratoire. Elle invite des personnes à patienter dans une salle dans laquelle il y a des odeurs ou des images d’aliments. Ensuite elle fait faire des tests à ces personnes au cours desquels elles doivent effectuer des choix alimentaires : par exemple choisir des plats dans un menu de restaurant.

À la fin de l’étude, Marie prend bien soin de vérifier que les participants n’avaient pas remarqué les odeurs ou les images présentes dans la salle d’attente. Marie espère ainsi comprendre comment des stimuli, non consciemment perçus, ont influencé les choix alimentaires des participants.

* Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation

Objectifs
  • Déterminer si des stimuli qui représentent une alimentation saine (fruits et légumes...), non consciemment perçus, pourraient guider les choix d’individus vers des aliments meilleurs pour la santé.
Ateliers

Date de participation à l'Experimentarium : à partir d'avril 2012