“La participation des habitants étant considérée comme un facteur de succès de la conservation de la biodiversité, il est important de comprendre leur ressenti.” Marion MANORO

Les chercheurs

Marion MANORO

La Réunion
Biologie
Sociologie

LA POPULATION, CLÉ DE LA RÉUSSITE DE LA PROTECTION DES OISEAUX

MARION MANORO est jeune chercheuse en sociologie de l’environnement à l’Université de La Réunion. Elle travaille au sein des laboratoires Espace Dev* et ENTROPIE**. Elle s’intéresse à l’intégration de la population dans la protection des oiseaux à La Réunion. Elle veut comprendre comment les professionnels intègrent la population dans les actions de protection et comment la population perçoit cela. Marion interroge donc les différentes personnes et analyse leurs discours.
* Espace pour le développement
** Écologie Marine Tropicale des Océans Pacifique et Indien

Pendant longtemps, les ressentis de la population humaine n’étaient pas pris en compte dans la protection de la biodiversité. Mais désormais, on comprend que les habitants sont des acteurs clés de la protection de celle-ci. À La Réunion, il existe de nombreuses actions de protection des oiseaux tels que l’extinction des lumières, la dératisation, la stérilisation de chats… Ces actions concernent de manière directe ou indirecte la population. Cependant, jusqu’à présent, très peu d’études sur la perception et l’acceptation des Réunionnais ont été réalisées.

Marion cherche ainsi à comprendre les modalités de participation à la protection de l’avifaune (l’ensemble des espèces d’oiseaux présentes sur le territoire) en vue d’y intégrer la population. Elle cherche à comprendre auprès des acteurs institutionnels comment sont créées ses actions et qu’elle est la place de la population. Elle cherche aussi à connaître la vision des habitants sur le sujet.

Pour répondre à ces interrogations, Marion s’entretient avec des personnes ayant un métier en lien avec les oiseaux tels que les gestionnaires de l’environnement et de la biodiversité, les décideurs et les élus dans des mairies. Elle les questionne à l’aide d’un guide d’entretien sur différents thèmes comme la création d’une action, la coordination des différents acteurs et l’intégration des humains. Elle crée aussi un questionnaire en ligne à destination de la population. Dans ce questionnaire les répondants sont amenés à donner leurs avis sur les actions de protection et d’exprimer leurs souhaits de contribuer ou non à celles-ci.

Enfin, elle aimerait animer des ateliers d’échange avec les différents acteurs, y compris la population pour discuter ensemble de ce sujet.

Objectifs
  • Comprendre les modalités de participation à la protection des oiseaux
  • Faire échanger les professionnels et les habitants sur le sujet
  • Préconiser des outils qui soient justes écologiquement et socialement