« Dans la forêt je suis à la fois intimidée et fascinée par ces grands arbres toujours un peu mystérieux. Les arbres, c’est la vie ; plus il y en a, plus c’est complexe… et plus j’ai envie de comprendre ! »

Les chercheurs

Ariane Mirabel

Guyane
Sciences de la vie et de la terre

La biodiversité végétale en forêt tropicale

Ariane MIRABEL est jeune chercheuse en écologie des forêts tropicales au laboratoire d’étude des processus et services écosystémiques à Kourou. Elle s’intéresse à la diversité des arbres tropicaux : combien il y en a en forêt, à quel point ils sont différents les uns des autres… Son objectif est de mesurer cette diversité et de voir comment et pourquoi elle change au cours du temps. Cela permettra de mieux comprendre comment fonctionne une forêt et de prévoir comment l’humain risque de modifier ce fonctionnement quand il exploite les arbres.

La forêt est composée de nombreux arbres très différents. Certains ont de grosses fleurs colorées, d'autres de petites touffes de fleurs discrètes. Certains sont très grands et d'autres ne dépassent jamais 3 mètres de haut… Ce sont ces différences que l’on appelle « biodiversité ».  Plus la biodiversité est grande, plus les arbres sont différents, ce qui ne les empêche pas de vivre ensemble toute leur vie.

Les arbres nous rendent de nombreux services : on cueille leurs fruits, on coupe du bois pour se chauffer ou construire des maisons, on récolte des écorces pour se soigner… Il faut donc les préserver et comprendre comment ils vivent ensemble dans la même forêt. Étudier la biodiversité des arbres permet de savoir combien ils sont et à quel point ils sont différents. Cela permet aussi de prédire si leur nombre va augmenter, si ce sont toujours les mêmes espèces qui restent ou si elles sont remplacées par d’autres.  

L'objectif d'Ariane est d'abord d’observer la forêt Guyanaise et de réfléchir à comment compter les arbres sans en oublier et comment bien mesurer leurs  différences. Après avoir trouvé la meilleur  méthode pour mesurer la biodiversité des forêts, la deuxième étape sera de voir comment la biodiversité à un endroit  change au cours du temps. Enfin la dernière étape sera d’étudier d’autres forêts avec la même méthode et de les comparer. Grâce à cela, Ariane pourra mesurer les différences entre ces forêts afin, par exemple, de savoir ce qui change quand l’humain exploite les arbres.

Fiche publiée en 2015

Objectifs
  • Établir une méthode de mesure de la biodiversité applicable à toutes les forêts
  • Comprendre comment évolue la biodiversité d’une forêt au cours du temps et comment  les espèces se rassemblent ou se séparent
  • Savoir comment l’homme peut vivre avec la forêt et donc l’exploiter sans trop perturber sa diversité