« Ce qui m’intéresse, ce sont les petits détails de notre quotidien qui, bien souvent, s’avèrent être de formidables révélateurs de ce qui est le plus important pour nous. En m’intéressant à leurs objets, j’essaie de comprendre la manière dont les gens vivent et racontent leur vie. »

Les chercheurs

Gaëtan Mangin

Bourgogne
Sociologie

Gaëtan Mangin est jeune chercheur en sociologie au LIR3S* à Dijon. Il s’intéresse aux collectionneurs de voitures anciennes et cherche à comprendre d’où peut venir l’envie d’acheter et/ou de conserver ce type de véhicules. À quoi peuvent leur servir ces voitures ? Que ressentent les collectionneurs quand ils bricolent leur voiture ou lorsqu’ils prennent le volant ? Par ces questions, Gaëtan essaye surtout de comprendre l’importance que ces voitures peu ordinaires peuvent avoir à leurs yeux.

*Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche « Sociétés, Sensibilité, Soin »

Depuis le début du 21ème siècle, nous essayons de rouler dans des voitures toujours plus confortables, sécurisées et surtout écologiques. Paradoxalement, les voitures des années 1970 à 2000 ont aussi suscité de plus en plus d’intérêt. Leur prix augmente et certaines d’entre elles, jusque là considérées comme de vieilles voitures d’occasion bonnes pour la casse, deviennent maintenant des voitures de collection valant la peine d’être rénovées et conservées. Pourquoiles gens deviennent-ils de plus en plus enthousiastes à l’idée de contempler - voire de posséder - ces voitures considérées comme polluantes, inconfortables et offrant peu de sécurité ?

Pour le savoir, Gaëtan s’est plongé dans le petit monde des collectionneurs : il a commencé par acheter une voiture ancienne, puis il a participé à des rassemblements de passionnés dans le but d’observer comment les gens se rencontrent, de quelles manières ils exposent leur voiture... Il a parfois retroussé ses manches pour bricoler ou conduire avec eux, afin de comprendre le plaisir de la mécanique ancienne. Il a aussi parcouru attentivement la presse automobile afin d’obtenir des témoignages supplémentaires. Enfin, il a pris le temps de rencontrer des collectionneurs chez eux pour les écouter raconter l’histoire de leur voiture et expliquer pourquoi ils y sont si attachés.

Les premiers résultats de Gaëtan montrent que la voiture ancienne est un objet auquel on s’attache parce qu’elle fait le lien avec sa propre histoire de vie. Par exemple, elle peut être l’héritage reçu d’un ancêtre ou symboliser sa propre jeunesse. Elle est aussi une manière de revendiquer un attachement à une époque passée, voire sa contestation envers le monde actuel. Elle est aussi un « lieu » que les possesseurs habitent, et dans lequel ils se sentent bien, à l’écart de leurs préoccupations du quotidien. De manière générale, elle est une manière de s’approprier une histoire et de proclamer une partie de son identité.

 

 

Dans le petit monde des collectionneurs de voitures anciennes

Objectifs

 

  • Comprendre ce qui motive à s’adonner à la passion des voitures anciennes
  • Observer les collectionneurs qui conduisent, qui bricolent et qui se rencontrent
  • Porter un regard curieux sur les objets du passé et leur place dans nos vies