« J’ai toujours été émerveillée par le vivant. Ces mécanismes si complexes me fascinent: rien qu’en mangeant, il s’en passe des choses dans notre corps ! Pour moi, la recherche, c’est un peu une façon d’en savoir un peu plus sur moi-même... et sur le monde ! »

Les chercheurs

Sarah Moreira

Université de Bourgogne
Biologie

L’OBÉSITÉ : UN PROBLÈME D’INTESTIN ?

Sarah Moreira est jeune chercheuse en nutrition au centre de recherche « Lipides, Nutrition, Cancer » de l’INSERM* à Dijon. Cette équipe s’intéresse aux graisses de notre alimentation, les lipides. Les lipides sont indispensables à notre bonne santé, mais lorsqu’ils sont consommés en trop grande quantité, ils peuvent s’accumuler dans notre corps et favoriser l’obésité. Sarah s’intéresse à ce qu’il se passe dans notre intestin quand nous mangeons des lipides. Elle cherche à comprendre comment l’intestin peut accélérer ou ralentir l’apparition de l’obésité, grâce à des détecteurs de lipides dans l’intestin.

* Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale

Les lipides correspondent aux graisses de notre alimentation. Ils sont très importants pour notre organisme. Lorsque nous en mangeons, ils sont digérés et absorbés dans notre intestin puis distribués dans notre corps par le sang, pour être utilisés par nos cellules. Ces grandes étapes sont connues mais très complexes. On ne comprend notamment pas encore précisément comment l’intestin absorbe les lipides. C’est ce que Sarah cherche à comprendre.


Sarah s’intéresse à un petit élément présent tout le long de notre intestin : la protéine CD36. Nous en avons tous dans notre intestin, mais certaines personnes en ont moins que d’autres. Des chercheurs de son équipe ont découvert que cette protéine s’active quand on mange des lipides, ce qui permettrait une absorption plus efficace. D’autres chercheurs ont montré que les personnes qui n’ont pas ou peu de CD36 sont souvent plus obèses, comme si elles absorbaient encore mieux les lipides. Sarah cherche donc à comprendre quel est le rôle précis de CD36 : est-il un détecteur de lipides ? Augmente-t-il la quantité de lipides absorbés? Change-t-il la façon dont ils vont être transportés dans le sang puis stockés dans le corps ?


Pour répondre à ces questions, Sarah élève deux groupes de souris : certaines ont du CD36 dans leur intestin et d’autres n’en ont pas. Elle les nourrit avec de la nourriture grasse pendant plusieurs semaines. Ensuite, elle effectue plusieurs mesures pour comparer les lipides absorbés, la manière dont ils sont transportés dans le sang, et l’évolution de l’état de santé des deux groupes de souris.


Sarah espère ainsi mieux comprendre le fonctionnement de l’intestin et le rôle de cet organe dans l’obésité.

Objectifs
  • Comprendre ce qu’il se passe dans l’intestin lorsqu’on mange des lipides
  • Déterminer le rôle de CD36 dans l’absorption et la détection des lipides
  • Faire le lien entre une mauvaise absorption intestinale des lipides et l’obésité