Plus jeune je voulais être archéologue, comme Indiana Jones. D’une certaine manière je voulais déjà faire de la recherche et avoir cette sensation de découvrir des choses !

Les chercheurs

Vincent Vallée

Autre université
Biologie

Les poissons de fond en Guyane

Vincent Vallée est doctorant en écologie marine à l’Ifremer (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer).

C’est un passionné des océans, il n’a jamais vécu ailleurs qu’au bord de la mer. Et pour ne jamais quitter cet environnement, il a choisi d’étudier les océans et leurs habitants pour faire de sa passion son métier. Le but de son travail est de décrire les changements qui s’opèrent sous les effets de la pêche et du changement climatique au sein des communautés de poissons qui vivent au fond de la mer au large de la Guyane.

Pour comprendre les changements de structure et de diversité des peuplements de poissons de fond, Vincent va s’appuyer sur des données de campagnes de pêche réalisées depuis 25 ans.

Grâce à ce suivi sur le long terme, il va chercher à estimer la biodiversité de différentes manières pour la comparer au cours du temps.

Il va entre autres utiliser une méthode de plus en plus reconnue et utilisée dans les régions tempérées et encore peu employée dans les régions tropicales, c’est l’approche fonctionnelle.

Avec cette approche, on ne considère plus seulement les espèces pour ce qu’elles sont, c'est-à-dire des entités taxonomiques, mais aussi pour ce qu’elles font c’est-à-dire pour leurs rôles fonctionnels dans l'écosystème.

A l’échelle de la planète, on pêche de plus en plus de poissons, les chercheurs comme Vincent parlent de pression de pêche qui augmente. Mais, en Guyane c’est le contraire : la pression de pêche diminue. Par rapport aux années 90’, on compte aujourd’hui quatre fois moins de bateaux de pêche sur les côtes guyanaises.

On pourrait penser que cette tendance serait bénéfique pour les stocks de poissons qui pourraient se reconstituer.

Cependant, on constate aussi depuis quelques années, à l’échelle globale et d’autant plus dans les zones tropicales, une augmentation moyenne de la température des océans. En Guyane, on a observé une augmentation d’environ 1°C. Ce réchauffement des océans n’est pas négligeable pour certaines espèces plus sensibles que d’autres.

Cette étude permettra de dire comment les poissons ont réagi ces 25 dernières années à deux forts facteurs d’impact (la diminution de la pêche et le réchauffement climatique) et sera un outil utile dans le futur pour avoir une meilleure gestion des ressources halieutiques en Guyane.

Objectifs
  • Identifier les effets de la pêche et du changement climatique sur les poissons qui vivent au fond de la mer en Guyane
  • Comprendre les liens entre biodiversité et fonctionnement de l’écosystème
Ateliers

Rencontrez Vincent au Festival des Experimentarium à Arles - samedi 20 mai 2017

  • de 11h à 12h30, à la médiathèque
  • de 15h à 17h30, à la Fondation Vincent van Gogh
  • de 20h à 23h30, voyagez avec Vincent dans une navette partant du Musée de l'Arles Antique et faisant le tour de la Ville pour la Nuit des Musées !