« S’il fallait résumer en une seule phrase mon travail, je dirais : poser les questions qui dérangent, aussi bien aux autres chercheurs qu’à moi-même... »

Les chercheurs

Valentin Chevassu

Université de Franche Comté
Archéologie

ÉTUDIER LE PASSÉ POUR MIEUX COMPRENDRE LE PRÉSENT

Pour restituer les campagnes du passé, Valentin cherche à mettre en lien des informations issues de disciplines variées : l’archéologie,  l’histoire et le paléoenvironnement. Le paléoenvironnement a pour objectif de comprendre l’évolution de l’environnement. Par exemple, le comptage de grains de pollens, conservés dans les sédiments de certaines zones humides, permet de connaître la végétation du passé. La recherche historique livre également de nombreuses informations sur l’organisation des campagnes par le réseau complexe des seigneuries, fiefs, paroisses (...) et sur l’activités des montagnards ou leurs productions agricoles. Enfin, les investigations archéologiques permettent de repérer des vestiges laissés par l’homme, de les décrire et de les dater.

Il ne s’agit pas forcément de creuser pour faire des fouilles : des structures archéologiques peuvent également être repérées  par une observation détaillée de la surface du sol, à pied ou encore par avion (relevés LiDAR). Des éléments apparemment insignifiants comme de petits fragments de céramiques ou des tas de pierres conservés en forêt permettent pourtant de démontrer que les territoires sont occupés et cultivés par l’homme depuis bien longtemps.

Toutes ces informations sont collectées et inventoriées par Valentin. Ensuite, grâce à différents logiciels, Valentin cartographie la répartition des châteaux, des villages, des champs et des forêts durant les différents siècles étudiés. Il devient ainsi possible de reconstituer l’histoire d’un paysage et d’expliquer certaines de ses caractéristiques. Même les paysages qui paraissent les plus « naturels » ont été en réalité façonnés par l’action de l’homme au fil des siècles.

Objectifs
  • Comprendre l’histoire ancienne de massifs montagneux encore peu étudiés
  • Restituer l’évolution des  paysages anciens à partir de données pluridisciplinaires : textes médiévaux, grains de pollens et vestiges archéologiques
  • Évaluer le rôle de la période médiévale dans la formation des paysages actuels
Ateliers

Le 10 septembre 2017 de 14h à 18h : Expérimentarium à la Ferme (dans le Morvan)