La transformation des énergies renouvelables en énergie électrique est fantastique, mais ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Il s’agit d’un processus complexe, qu’il faut bien gérer. Pour moi, la meilleure façon de le faire, c’est à distance !

Les chercheurs

Imane IDRISSI

CCSTI 'Science Action Normandie'
Sciences de la matière, informatique et mathématiques

Une gestion à distance des éoliennes

 

Imane IDRISSI est jeune chercheuse en électronique au sein de deux laboratoires : IRSEEM* à Rouen et PERE** à Fès au Maroc. Le but de sa recherche est d’améliorer les performances des systèmes produisant de l’électricité à partir de sources d’énergies primaires telles que le vent, le soleil ou encore l’eau. Ces énergies sont connues sous le nom d’ « énergies renouvelables ». Elles sont appelées ainsi, car elles se renouvellent sans cesse dans la nature. Leurs utilisations ne diminuent pas la ressource et elles sont non polluantes, contrairement aux énergies fossiles (pétrole, charbon…) et à l’énergie nucléaire.

 

 * Institut de Recherche en Systèmes Électroniques Embarqués.

 ** Procédés, Énergies Renouvelables et Environnement.

 

Le vent et le soleil sont des sources d’énergies naturelles, disponibles en abondance sur notre planète. Ces formes d’énergies renouvelables sont exploitées par l’Homme pour produire de l’électricité qui alimente nos télévisions, nos ordinateurs, nos ampoules et bien d’autres appareils. Ces énergies sont « amies » de notre environnement car elles n’émettent pas de pollution.

 

 Imane s’intéresse plus particulièrement aux éoliennes. Le principe de fonctionnement est le suivant : le vent fait tourner les pales et cela produit de l’électricité. Mais cela n'est pas aussi facile que ça en a l'air. En effet, l’éolienne est composée de nombreux éléments : une tour, des pales et une nacelle qui regroupe, entre autres, un multiplicateur et un générateur. Un défaut sur l’un de ces éléments peut entraîner une panne ou un arrêt de tout le système.

 

Et c’est là qu’Imane intervient ! Son objectif : améliorer le diagnostic des défauts d’une éolienne, notamment au niveau du générateur. Pour cela, elle a « modélisé » sur son ordinateur tout ce qui se passe dans une éolienne. « Modéliser » cela veut dire décrire chaque partie de la chaîne éolienne (du vent qui souffle à la production d’électricité) en utilisant des équations mathématiques complexes. Cela va permettre à Imane de simuler sur son ordinateur des problèmes pouvant se produire dans l’éolienne à différents endroits. Elle développera par la suite un outil informatique performant qui pourra détecter à distance un problème, le localiser avec précision pour prévenir les équipes chargées de l’entretien et du bon fonctionnement des éoliennes.

 

 

Objectifs
  • Modéliser l’éolienne, en utilisant des formules mathématiques.
  • Améliorer les méthodes de diagnostic des défauts de l’éolienne.
  • Appliquer une méthode de gestion à distance de l’éolienne avec des capteurs sans fils.