« Remettre en question les croyances liées aux stéréotypes raciaux et expliquer leurs impacts pour mieux lutter contre la discrimination : c’est la démarche éducative que je mets en œuvre dans mes travaux de recherche. »

Les chercheurs

Rodolphe Perchot

Université de Bourgogne
Psychologie

Lutter contre la discrimination dans le sport

Rodolphe PERCHOT est chercheur en psychologie en sciences du sport au sein du laboratoire SPMS* à l’Université de Bourgogne, à Dijon.

* Socio-Psychologie et Management du Sport

Rodolphe étudie la discrimination et le racisme dans le sport et plus particulièrement au basket-ball. Il montre en quoi la couleur de peau peut influencer les décisions des recruteurs/entraîneurs et conduire à de la discrimination envers les joueurs.

Malheureusement, il n’est pas rare de constater que certains peuvent dévaloriser une personne parce qu’ils la considèrent comme « différente ». Cela s’appelle de la discrimination. La discrimination est souvent basée sur des stéréotypes : des généralisations exagérées. Par exemple, des traits de personnalité ou des compétences sont attribuées à tout un groupe de personnes, simplement en fonction de leur sexe, de leur couleur de peau ou de leur origine. 

Rodolphe s’intéresse à l’ influence de ces stéréotypes dans le domaine du basket-ball pour montrer que certains joueurs « de couleur » subissent de la discrimination. En analysant les positions de jeu, il a voulu vérifier si les joueurs « noirs » étaient positionnés par les entraîneurs à des postes différents des joueurs « blancs » sur le terrain. 

Les résultats de Rodolphe montrent que malgré leur expertise, certains recruteurs/entraîneurs placent les joueurs sur le terrain en fonction de leur couleur de peau (c’est-à-dire selon les stéréotypes), et non en fonction de leurs compétences réelles (selon leur prestation dans le jeu). Le fait qu’un entraîneur choisisse un basketteur « blanc » plutôt qu’un basketteur « noir » pour occuper le poste de meneur est une marque de discrimination. Dans le futur, il serait plus équitable que les entraîneurs s’appuient sur les performances réelles des joueurs plutôt que sur leur couleur de peau pour les positionner sur le terrain. 

Avec ces résultats, Rodolphe a désormais pour objectif de lutter contre les croyances liées à la couleur de peau et empêcher que les joueurs soient sélectionnés selon qu’ils sont « Noirs » ou « Blancs ». 

Objectifs
  • Étudier s’il y a de la discrimination et du racisme dans le sport
  • Mettre en place des dispositifs de sensibilisation aux stéréotypes raciaux, aussi bien dans les clubs sportifs que dans les écoles
  • Proposer des outils pédagogiques pour faire évoluer les méthodes d’évaluation des joueurs vers davantage de mixité et d’égalité