« Dans la nature je suis tous les jours au paradis. Plus un amoureux de la nature regarde, mieux il comprend. Plus il comprend, plus il aime. »

Les chercheurs

David Beaune

Université de Bourgogne
Sciences de la vie et de la terre
Biologie

Les bonobos : jardiniers de la forêt du Congo

David BEAUNE est biologiste à l’institut allemand Max Planck et au laboratoire Biogéosciences de l’Université de Bourgogne.

David étudie les interactions des animaux entre eux et avec le milieu dans lequel ils vivent. Dernièrement, il a passé plus de 22 mois dans la forêt tropicale humide du Congo avec un groupe de bonobos vivant en liberté. Partageant leur quotidien, il a étudié leur rôle dans la régénération de la forêt.

Les fruits unissent les animaux et les plantes depuis des millions d’années. En effet, quand un animal mange un fruit, il avale la graine de la plante, puis, plus tard il la disperse en faisant des crottes. Les graines sont disséminées et de nouvelles plantes peuvent pousser. On n’y pense peu, mais c’est à ça que servent les fruits : attirer les gourmands à pattes ou à ailes pour faire voyager les graines qui, elles, n’ont pas de jambes !

Dans la forêt du Congo, les bonobos sont nos plus proches cousins avec les chimpanzés. David a observé qu’ils passent chaque jour plus de trois heures et demie à engloutir les graines de centaines d’espèces de plantes. Par un suivi rigoureux de ces animaux, et surtout de leurs crottes, David a montré que les bonobos dispersaient les graines à plusieurs kilomètres de la plante mère. Ensuite, grâce à l’intervention des bousiers (coléoptères friands de crottes), les graines sont plantées dans le sol à l’abri des prédateurs.

David a également montré que le passage des graines dans le système digestif des bonobos permettait une meilleure germination des plantes. Plus étonnant encore : certaines espèces de graines ne peuvent pousser qu’après avoir été avalées.

Plus de la moitié des arbres de la forêt est ainsi dispersée par les paisibles bonobos. S’ils disparaissaient, toute la forêt en serait bouleversée. Or il y a urgence. Les bonobos, comme beaucoup d’autres animaux braconnés, sont menacés d’extinction. La deuxième plus grande forêt tropicale du monde peut-elle perdre ses merveilleux jardiniers ?

Objectifs
  • Déterminer le rôle des bonobos dans l’écosystème forestier
  • Évaluer les risques de la disparition des bonobos sur la forêt
  • Protéger les bonobos (www.bonobo-alive.org)

 

 

Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : avril 2012