« J’ai appris tellement de choses sur la nature au cours de ma recherche. Aujourd’hui, je sais reconnaître certaines plantes comestibles et médicinales par exemple. Du coup, je n’arrache plus rien dans mon jardin : on ne sait jamais, ça peut servir ! »

Les chercheurs

Cheree BELLENGER

CCSTI 'Science Action Normandie'
Sociologie

Des passionnés au secours de la nature

Cheree BELLENGER est jeune chercheuse en sociologie au CETAPS* de l’Université de Rouen.

*Centre d’Étude des Transformations des Activités Physiques et Sportives, laboratoire d’écologie du sport

Elle s’intéresse à l'estuaire de la Seine, un territoire où la nature est menacée par le développement de l’industrie. Heureusement, on peut compter sur des personnes passionnées pour la défendre : les chasseurs, les pêcheurs, les cueilleurs de plantes et les observateurs de la faune et de la flore. Cheree cherche à mieux connaître ces personnes. En étudiant leurs loisirs, elle veut comprendre comment et pourquoi ils participent à la protection de la nature. 

L’estuaire de la Seine s’étend du Havre à Poses : 150 km de fleuve où l’on peut observer un phénomène de marée, comme sur la mer. L’estuaire c’ est aussi des paysages magnifiques : des coteaux calcaires, des marais, des forêts... Il abrite de nombreuses espèces rares comme, par exemple, la violette de Rouen, une petite fleur qui n'existe qu’ici. Mais cette nature exceptionnelle est mise en danger par le développement de l’industrie chimique et portuaire. Heureusement, des passionnés s’investissent pour la défendre. Ils aiment la nature et y passent beaucoup de temps. Ils sont chasseurs, pêcheurs, cueilleurs, naturalistes et, à travers leurs loisirs, ils participent à protéger la nature.

L’objectif de Cheree c’est de mieux les connaître et de comprendre le lien entre leurs engagements pour protéger l’environnement et leurs loisirs.

Pour ce faire : rien de plus efficace que d’aller partager leurs passions ! Cheree a donc chaussé ses bottes pour aller avec eux pêcher les truites, chasser le sanglier, cueillir les mûres et écouter les oiseaux. Elle les a ensuite interrogés. Ils lui ont parlé de leurs vies, de leur amour pour la nature, de tout ce qu’ils ont mis en place pour la protéger. Maintenant, il faut analyser tous les entretiens recueillis pour voir ce qu’ils ont en commun.

Le but des recherches de Cheree est de montrer le rôle important des loisirs dans la protection de l’estuaire de la Seine. Un loisir peut paraître inutile. Pourtant, quand il mène des gens passionnés à donner beaucoup de leur temps pour préserver un territoire qu’ils aiment, ça peut devenir une ressource clé pour sauver l’estuaire.

Pour voir un atelier de Cheree en vidéo, cliquez ici !

Objectifs
  • Montrer les points communs entre la chasse, la pêche, la cueillette et le naturalisme.
  • Revaloriser le rôle des amateurs dans la protection de l’environnement. Montrer le lien entre les pratiques de loisirs et les engagements en faveur de l’environnement.