« Je fais de la recherche pour comprendre le monde. Pour se donner les moyens d’agir sur lui, pour le changer aussi peut-être… »

Les chercheurs

Isabel Alvarado

Aix - Marseille université
Linguistique

Apprentissage du français sous influence(s)

Je suis jeune chercheuse de l’université d’Aix- Marseille, en didactique des langues, au sein du LPL*.

Je me suis tournée vers la recherche après plus de 10 ans en tant que professeure de français. En effet, depuis 2004, j’enseigne le français à l’université de Concepción au Chili, mon pays d’origine. J’ai eu envie d’en savoir plus sur les processus d’acquisition des langues et notamment sur l’apprentissage du français en contexte plurilingue. À la fin de mon doctorat en France, je retournerai au Chili pour réformer l’enseignement du français au sein de l’université en prenant en compte les résultats et les réflexions issus de ma recherche.

Que se passe-t-il lorsque l’on apprend une nouvelle langue alors que l’on en connaît déjà au moins deux ? C’est en enseignant le français à mes étudiants au Chili que je me suis posée cette question. Leur connaissance de l’espagnol, leur langue maternelle, et celle de l’anglais, la langue apprise au collège, influence-t-elle leur apprentissage du français ? Même si l’acquisition des langues étrangères est un processus complexe, on sait que, dans des contextes où au moins trois langues sont « en contact », les langues préalablement connues sont susceptibles d’exercer une influence.

Dans le cadre de ma recherche, je me suis intéressée plus précisément aux marques de ces influences, venues de l’espagnol ou de l’anglais, dans l’expression écrite en français. J’observe et analyse plus en détails tout ce qui concerne la construction des verbes notamment l’usage des pronoms compléments.

Dans des phrases comme « Définitivement tu le dois manger ! » ou « Aussi j’ai pensé de acheter lui une montre », nous remarquons l’influence qu’exercent l’espagnol et, dans une moindre mesure, l’anglais dans le placement des pronoms compléments puisque dans ces langues la règle de placement est différente. Parfois, cela peut coïncider entre les langues, comme pour « te presento » et « je te présente » et, dans ce cas, calquer l’espagnol peut produire une structure correcte.

En fait, l’influence des langues, souvent stigmatisée car elle est perçue comme la principale source des erreurs des apprenants, est un phénomène qui peut être bénéfique et stimuler l’apprentissage. C’est en comprenant mieux les phénomènes d’influence que l’on pourra mieux accompagner l’apprentissage et mieux enseigner les points de grammaire délicats.

*Laboratoire Parole et Langage

Objectifs
  • Mieux comprendre les phénomènes d’influence des langues dans le processus d’acquisition du français
  • Guider les étudiants pour une meilleure utilisation de leurs ressources linguistiques disponibles
  • Modifier l’enseignement de la grammaire afin de mieux accompagner les différentes étapes de l’acquisition du français
Ateliers
  • Médiathèque Marcel Pagnol à Aubagne, le mercredi 9 mars 2016
  • Ateliers d'AMU à Marseille, le vendredi 27 novembre 2015