« Curieux de tout, j’ai toujours voulu savoir pourquoi ci, pourquoi ça. Depuis je cherche... »

Les chercheurs

Julien Bourrelier

Université de Bourgogne
Sciences du sport

Apprendre des gestes en imaginant et en observant

 Julien BOURRELIER est jeune chercheur au laboratoire « cognition, action et plasticité sensorimotrice »* de l’Université de Bourgogne.

Il étudie les conséquences de certaines maladies sur la capacité à réaliser des mouvements. En effet, des maladies perturbent le fonctionnement du cerveau et la réalisation de gestes. Par exemple, une personne peut avoir des difficultés à prendre et à manipuler un objet. Ce sont ces difficultés que Julien analyse : pourquoi elles ont lieu, à quel moment elles apparaissent et comment y remédier ?

Enfant, nous apprenons seul à marcher et à faire des mouvements. Nous chutons parfois, mais nous nous relevons sans difficulté et nous apprenons de ces erreurs. Personne ne nous a dit comment positionner nos pieds, l’un par rapport à l’autre, ou comment prendre un verre pour boire. En effet, nous apprenons en observant les autres, en essayant de les imiter. En regardant une personne faire un mouvement, ou bien en imaginant ce mouvement, notre cerveau apprend. Il se souvient de ce que nous avons vu et imaginé, et cela nous aide lorsque nous exécutons nous-mêmes ces actions.

Julien travaille avec des enfants, des adultes ou des personnes âgées qui, suite à une maladie (accident vasculaire cérébral, Alzheimer, paralysie cérébrale), ont des difficultés à réaliser des mouvements simples du quotidien comme prendre un objet ou encore marcher. Pour aider ces personnes, Julien va tout d’abord vérifier que, malgré leur maladie, elles sont toujours capables d’imaginer des mouvements.

Pour cela il va leur montrer des photos de mains, prises sous différents angles, et leur demander s’il s’agit de la main droite ou gauche. Cet exercice les oblige à imaginer leur main se placer dans la même position que sur la photo a n de répondre correctement à la question. En imaginant faire cette action, ils s’entraînent à réaliser le mouvement. Si les résultats sont positifs, Julien aimerait proposer des exercices de rééducation qui se basent sur l’imagination ou l’imitation de mouvements. Il espère ainsi aider les personnes ayant des difficultés à réaliser certains gestes de la vie.

* Laboratoire INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale)

Objectifs
  • Vérifier les capacités de personnes malades à imaginer des actions
  • Évaluer si ces personnes sont capables d’apprendre à effectuer des mouvements
  • Proposer de nouveaux exercices pour la rééducation de personnes qui ont des difficultés à réaliser certains mouvements
Ateliers

Date de début à l'Experimentarium : décembre 2013